1) La perte des cheveux après une chimiothérapie pour le cancer du sein (FEC 100):

Lorsqu'on m'a annoncé mon cancer du sein, la première question que j'ai posé a été: "Vais-je perdre mes cheveux ?" et la terrible réponse a été "Malheureusement oui". J'ai pleuré car j'ai réalisé que j'allais perdre ma belle cheveulure, probablement la seule chose que j'aimais vraiment chez moi. On vous annonce une maladie potentiellement mortelle et vous pensez à quelque chose de futile comme les cheveux. Ce n'est pas anondin, perdre ses cheveux c'est le symbole de la maladie, c'est perdre une partie de sa féminité, c'est le signe extérieur de la maladie. Mais heureusement il existe des solutions, et ça c'est réconfortant. Je n'ai pas voulu couper mes cheveux et j'ai attendu qu'ils commencent à tomber avant de me résoudre à aller les faire raser. Le timing était celui prévu, très exactement 21 jours après ma première injection de FEC100, des poignées de cheveux ont commencé inexorablement à tomber. Je me suis donc rendue chez mon coiffeur. J'étais accompagnée d'une de mes plus proche amie, et c'était précieux. Le faire chez mon coiffeur m'a aidée, même si j'ai tout de même beaucoup pleuré en voyant tomber mes jolies boucles au sol.

Une fois toutes les chimiothérapies terminées, les cheveux ont recommencé à pousser, doucement mais sûrement. C'est la vie qui reprend le dessus, et la maladie qui s'efface, au fur et à mesure qu'on voit avec joie ses cheveux repousser petit à petit. D'abord un petit duvet, comme les nourrissons, comme une rennaissance à la vie, puis des cheveux ras qui poussent avec de plus en plus de force et de vigueur. Comme beaucoup de femmes, je redoutais qu'ils ne repoussent pas aussi beaux qu'avant, sachant que certains repoussent gris, d'autres changent de nature. 

Afin de stimuler la pousse, j'ai utilisé un shampoing spécial qui a énormément aidé une repousse presque identique à mes cheveux d'avant. Loin de moi l'idée de faire de la publicité pour des marques mais juste de partager ce qui a bien fonctionné pour moi.

Pour moi le produit le plus efficace pour faire repousser les cheveux a été le shampoing Phyto Paris densifiant et chutes de cheveux féminines. Pour celles qui auraient des "trous" dans la chevelure après la chimiothérapie FEC100 ou EC100 (celle qui fait tomber les cheveux), vous pouvez aussi prendre les deux produits de la deuxième partie. 

Diapositive1

 

2) La perte des cheveux après une radiothérapie crânienne (partielle ou totate):

Après un an de repousse, j'ai malheureusement récidivé et j'ai dû passer une radiothérapie crânienne car j'avais des métastases au cerveau qui n'étaient pas opérables. Il faut savoir que la repousse après une radiothérapie est plus impactante que la chimiothérapie. En effet, le produit envoyé brûle les bulbles, et la repousse des cheveux est presque toujours plus difficile. Il faut stimuler grâce à des produit afin de densifier la chevelure et de combler "les trous". C'est ce qui m'est arrivé. Les médecins m'avaient dit jamais je ne retrouverais une chevelure normale, et c'est pourtant ce qui est arrivé grâce à plusieurs produits. En voyant à quel point la seconde repousse était lente et difficile, je suis allée voir un médecin spécialiste du cuir chevelu.  

Après plusieurs essais, le produit qui a eu un résultat spectaculaire sur moi était le suivant: ALOPEXY 2%. C'est un médicament sans ordonnance qu'on pulvérise jusqu'à 6 pulverisations matin et soir sur les zones clairsemées. C'est un médicament qui a au départ été formulée pour les zones clairsemées des hommes en pré-calvitie et calvitie. j'avais des trous avec des zones avec aucun cheveu, et après plusieurs mois, les trous ont été entièrement comblés. Il ne faut pas se décourager car le produit ne commence à faire effet qu'au bout de 2 mois mais après le prossessus s'accélère et on les zones sans cheveux ont poussé plus vite pour ratrapper les zones qui avaient poussé et aujourd'hui, 18 mois après la radiothérapie, j'ai une jolie coupe courte, avec des cheveux un peu moins épais qu'avant mais c'est joli et surtout je n'ai plus aucun trou.

 

alopexy                                                               cheveux  

 

N'hésitez pas à porter une perruque (avec la sécurité sociale et mutuelle qui remboursent), en attendant d'être suffisamment à l'aise pour l'enlever lorsque les cheveux auront poussé. Les magasins spécialisés fournissent aussi des petits bonnets pour la nuit car en hiver avec le crâne chauve pour les frileuses comme moi c'est compliqué. Je n'étais pas à l'aise avec les foulards mais certaines le sont, il ne faut pas hésiter à en acheter de plusieurs couleurs.