Lorsqu'on souffre d'un cancer, on a parfois tendance à se replier sur soi-même et limiter son activité physique, ce qui n'est pas bon ni pour guérir, ni pour limiter les récidives. 

L’activité physique se définit comme « tout mouvement corporel produit par la contraction des muscles squelettiques, et dont le résultat est une augmentation substantielle de la dépense énergétique par rapport à la dépense de repos ». 

Un grand nombre d’études indique que les personnes physiquement actives ont un risque diminué d’incidence et de mortalité par cancer, quelle que soit sa localisation. Les données les plus probantes concernent le cancer du sein et du colon. 

L’exercice physique fait désormais partie des moyens bien décrits pour réduire la fatigue et améliorer la qualité de vie, quel que soit le cancer. Son efficacité est établie et sa pratique recommandée pendant et après le traitement. Tout comme l’alimentation, c’est un des seuls facteurs de risque modifiables intentionnellement.

sport

 

Merci beaucoup à Laurent SEGUY et Elodie HELIER de l'association KINESY (Clinique de l'Archette à Olivet) qui propose aux patients relevant de l'oncologie un programme personnalisé d'activités physiques adaptées et de réadaptation à l'effort. Vous retrouverez sur la page facebook de nombreuses enquêtes qui expliquent les bienfaits de l'activité physique, et si vous êtes malade du cancer, dans la région d'Orléans n'hésitez à aller voir Laurent et Elodie qui vous accueilleront comme des rois et des reines.

https://www.facebook.com/kinesy.sport.sante/?pnref=lhc